Nouvel esprit pour les judokas africains aux Jeux Olympiques

Les Jeux Olympiques de Rio sont finis et la nouvelle ère a démarré en vue des Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo. En 2017, les championnats du monde à Budapest sont déjà programmés.

Rétrospection aux Jeux Olympiques de Rio, les participants africains ont acquis de nouvelles expériences et certains athlètes ont eu de bons résultats comme la septième place de Christianne Legentil (MRI), tout comme en 2012, Nihel Rouhou (TUN) et Ramadan Darwish (EGY). Pour certains, ce fût leur dernière compétition et pour d’autres ce fût un nouveau point de départ. Des jeunes athlètes comme Ahmed Abdelrahman (EGY), Antoinette Gasongo (BDI), Gavin Mogopa (BOT) et Thomas Mlugu (TAN) qui ont tout juste 20 ans, ce fût une expérience fantastique.

 

Rio_IJF

La petite Christianne Legentil, la plus petite de tous les judokas africains (1m53) a prouvé une fois de plus qu’elle appartenait au top mondial. Cette fois ci, elle a surpris l’israëlienne Gili Cohen en -52kg, une des têtes de série pour s’octroyer encore une fois un combat contre Majlinda Kelmendi, la future championne olympique. Et au repêchage, contre Natalia Kuziutina, la future médaillée de bronze. Taciana Lima (GBS) qui a gagné plusieurs médailles de l’IJF World Tour a du se satisfaire d’une neuvième place parmi les 23 athlètes. Elle s’est inclinée face à la médaillée de bronze Otgontsetseg Galbadrakh.

Mathews Punza (ZAM) a donné un grand jud face à Golan Pollack (ISR) et s’est offert le tour suivant chez les -66kg. Il faut aussi mentionner la neuvième place d’Antonia Moreira (ANG) qui a battu la talentueuse Elvismar Rodriguez au premier tour des -70kg. Rodriguez était l’une des candidates au podium. Moreira s’est ensuite inclinée face à la future médaillée de bronze Vargas Koch (GER).

Lyes Bouyacoub (ALG) a battu Ivan Remarenco (UAE), également un outsider pour le podium. Dans le même tableau des -100kg, Ramadan Darwish a battu le vice champion du monde 2014 le cubain Jose Armenteros. Puis Darwish s’est incliné, tout comme Bouyacoub, face au futur médaillé d’argent Gasimov (AZE) et face au vice champion du monde Frey (GER).

20160811_RioSite_Lyes Bouyacoub vs Ivan Remarenco

Les Jeux Olympiques ont aussi attirés l’attention des média vers l’ancien judoka congolais qui était dans la délégation olympique des réfugiés (ROT) et des voyageurs à travers le monde comme Szandra Szogedi (GHA).

Avec un nouvel esprit, les athlètes africains peuvent être un exemple pour la nouvelle génération.

Retrouvez plus de photos dans notre album olympique ici 

Comments are closed.